image titre: Etre acteur
lettrine: V

os Dons à Emmaüs :

Le don est au centre même du fonctionnement d’Emmaüs

La récupération, c’est à la fois la seule ressource et l’activité principale de la communauté.

Au début de l’histoire du mouvement, l’Abbé Pierre dit à Georges (ancien forçat et premier compagnon):
« Je n’ai rien à te donner. Mais toi, puisque tu veux mourir, plus rien ne t‘embarrasse, alors, avant de mourir, viens donc me donner un coup de main pour aider les autres ; après tu feras ce que tu voudras. »

Dépasser la bienfaisance, dire à l’homme perdu « tu es nécessaire, viens m’aider, viens m’aider à aider », donner son amitié et apprendre à venir en aide aux autres, apprendre à donner de soi, voila comment Emmaüs fait du don une véritable notion de partage. Il y a un rapport de confiance entre Emmaüs et le public. Il est ainsi le fondement de l’économie de solidarité pratiquée chaque jour par Emmaüs.

lettrine: L

es actions d´Emmaüs :

Les valeurs du mouvement sont au cœur de nos actions.

La parole publique et politique :

La communauté, relais d’Emmaüs France au plan local, se mobilise pour faire réagir l’opinion et les pouvoirs publics face à des situations d’exclusions intolérables. Parce que l’exclusion n’est pas une fatalité et que des solutions existent. L’action des groupes Emmaüs, partout en France, le démontre au quotidien. Et c’est en s’appuyant sur l’expertise et les actions de ces groupes, qu’Emmaüs France n’a de cesse de dénoncer, d’interpeller pour créer une prise de conscience et agir sur les causes de l’exclusion.

En 1949, l’Abbé Pierre fondait la première communauté Emmaüs : son intuition, novatrice et fondatrice du Mouvement Emmaüs, était alors que lutter contre les exclusions, c’était avant tout rendre leur dignité aux plus démunis, leur permettre de se remettre debout, à leur rythme, par l’exercice d’une activité utile, solidaire et tournée vers les autres.

C’est à partir du modèle communautaire, pour répondre aux besoins des plus démunis tout en respectant les mêmes valeurs et principes, que le Mouvement Emmaüs n’a cessé d’innover et d’apporter des réponses originales pour lutter contre l’exclusion. Aujourd’hui les 260 groupes Emmaüs en France agissent selon 3 axes complémentaires :

  • l’accueil inconditionnel dans les 116 communautés.
  • photo de présentation l’action sociale et le logement : 66 structures Emmaüs apportent des réponses variées et complémentaires allant de l’accueil d’urgence des personnes sans abris à la réhabilitation et la construction de logements, de l’alphabétisation jusqu’à la lutte contre le mal-endettement.

  • l’insertion par l’activité économique : 80 structures de le branche économie solidaire et insertion mènent une action d’insertion sociale et professionnelle pour des personnes exclues du monde de l’emploi.
  • travailleur d'emmaus

Le Mouvement Emmaüs met toute son énergie, toute son inventivité à apporter des solutions à l’exclusion. Pour autant, il ne peut le faire seul. C’est ainsi qu’il demande:

  • que la société toute entière à se mobiliser pour ensemble protéger les plus faibles : plus que jamais l’urgence est au partage.
  • photo de présentation photo de présentation
  • que les pauvres bénéficient d’un véritable bouclier social pour prévenir les expulsions, le mal logement, le surendettement et éviter la propagation des désespérances.
  • que les pouvoirs publics locaux renoncent immédiatement aux dépenses non indispensables pour prendre des mesures d’urgences pour l’hébergement des sans- abris, pour le logement très social, pour l’accompagnement des personnes endettées, pour suspendre les expulsions, pour accompagner les détenus à leur sortie de prison vers une véritable réinsertion pour garantir une vie décente aux personnes âgées et aux personnes handicapées que des pensions trop faibles condamnent à la précarité.
  • qu’on ne laisse plus les jeunes qui sont deux fois plus touchés par la pauvreté que la moyenne de la population, à l’abandon, à la rue ; qu’un plan national d’urgence en faveur de la jeunesse en difficulté soit voté et doté de moyens financiers à la hauteur des enjeux.
  • don au collectif d'urgence

image titre: Questions réponses

Comment je donne ?

Soit j’apporte mes objets à la communauté, soit en prenant rendez-vous pour un ramassage gratuit.

Qu’est-ce que je donne ?

D’une manière générale, je donne tout objet utilisable, réparable ou recyclable : meubles, vêtements, livres, électroménager, bibelots, outillage…

Qu’est que je ne donne pas ?

Je ne confonds pas Emmaüs avec la déchetterie.

Que devient ce que je donne ?

Les objets que je donne sont triés, restaurés ou mis en valeur dans les ateliers menuiserie, mécanique, électroménager, soit recyclés. Ils sont vendus par les compagnons et amis. Les objets font vivre et travailler la communauté ; ils servent aussi à faire œuvre de solidarité : les surplus financiers dégagés par les ventes sont employés à aider des personnes en grande difficulté en France comme à l’étranger.

Mon don est il enregistré ?

A ma demande, Emmaüs peut fournir un justificatif de don, qu’il soit en matériel ou en numéraires.

Peut-on aider d'une autre manière ?

Je peux aussi donner de mon temps pour aider la communauté. Pour ce faire, je prends rendez-vous pour rencontrer l’équipe responsable