image titre: Etre acteur
lettrine: V

os Dons à Emmaüs :

Le don est au centre même du fonctionnement d’Emmaüs

La récupération, c’est à la fois la seule ressource et l’activité principale de la communauté.

Au début de l’histoire du mouvement, l’Abbé Pierre dit à Georges (ancien forçat et premier compagnon):
« Je n’ai rien à te donner. Mais toi, puisque tu veux mourir, plus rien ne t‘embarrasse, alors, avant de mourir, viens donc me donner un coup de main pour aider les autres ; après tu feras ce que tu voudras. »

Dépasser la bienfaisance, dire à l’homme perdu « tu es nécessaire, viens m’aider, viens m’aider à aider », donner son amitié et apprendre à venir en aide aux autres, apprendre à donner de soi, voila comment Emmaüs fait du don une véritable notion de partage. Il y a un rapport de confiance entre Emmaüs et le public. Il est ainsi le fondement de l’économie de solidarité pratiquée chaque jour par Emmaüs.

lettrine: L

es actions d´Emmaüs :

Les valeurs du mouvement sont au cœur de nos actions.

La solidarité :

photo de présentation La communauté repose sur l’exercice concret de la solidarité, c’est-à-dire la volonté de « se rendre plus solides ensemble ». La personne accueillie sera placée dans la position d’acteur d’un projet collectif, impliquant le meilleur emploi de ses capacités quelles qu’elles soient. Cette activité et cette responsabilisation permettront à la personne de retrouver une confiance en soi et d’accéder à l’autosuffisance.

Quelques actions locales en 2008 :

solidarités financières aux dépannages sociaux

  • (aides matérielles de proximité) auprès de personnes ou familles identifiées par les services sociaux de l’Orne, de la Mayenne et de la Sarthe (Conseil Généraux, CCAS, organisme de tutelles et de curatelle…) ainsi qu’à la demande d’associations humanitaires (Secours Catholique, Croix rouge…). Les compagnons prennent en charge 50 % du montant des besoins, voire la totalité en cas de nécessité.

dons en espèces:

  • Atelier Féminin du Collectif d’Urgence d’Alençon.
  • don au collectif d'urgence
  • Secours Catholique de La Ferté Macé par le biais de la paroisse pour contribuer à l’organisation d’une journée à la mer pour des enfants identifiés par les services sociaux de l’Orne. (montant 1 600 €)
  • Mairie de St Germain de la Coudre pour aider aux départs d’enfants en classe de neige. (montant 1 600 €)

diverses solidarités :

  • Le Repas partagé: confection de repas et service assurés par les compagnons pour des familles ou personnes isolées et/ou défavorisées ; ces repas ont lieu au Temple Protestant d’Alençon en alternance avec d’autres structures.
  • photo de présentation le Noël du Repas partagé: distribution de jouets, par les compagnons, aux enfants des familles inscrites aux Repas partagés. La préparation des jouets, prélevés sur les dons reçus à la communauté et répondant aux critères de sexe et d’âge des enfants est assurés par les compagnons et amis .

  • le Marché de Noël, à Alençon, en partenariat avec l’Atelier Petite Enfance du Collectif d’Urgence : vente de jouets en bois et bibelots dont la recette est remise à l’Atelier
  • marche de noel
  • Collecte de la Banque Alimentaire : ramassage dans des grandes surfaces, tri et rangement des dons alimentaires.
  • AFM (Association Française contre les Myopathies) : une partie de la vente du 6 décembre 2008, soit 2 200 €, au Téléthon d’Alençon.

Quelques actions internationales en 2008 :

solidarités financières :

  • SEMUS (Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel) à Yako au Burkina Faso : 5 000 € de participation aux frais d’acheminement de conteneurs, en partenariat avec les communautés Emmaüs de Fougères et de Villiers Charlemagne (Laval)
  • APSAO (Association pour le Secours et l’Aide à l’Orphelin à Ouahigouya au Burkina Faso au travers de l’ASEPOB (Association de Solidarité et Entraide pour Promotion des Orphelins Burkinabé) d’Ernée en Mayenne: 244 € quant au parrainage annuel, par les compagnons, de deux enfants burkinabé

dons en espèces :

  • SEMUS : montant de la Vente de solidarité de Mayenne (en partenariat avec les communautés de Fougères et Laval) : 4 540.15 €.
  • l’œuvre missionnaire du Révérend Pasteur Mathias KOUNDECK au Cameroun pour venir en aide aux Pygmées, peuple sans territoire et en danger d’extinction du fait de la déforestation : 500 € pour l’achat d’outils permettant le défrichage et la culture de terres.
  • Emmaüs Vie à Madagascar : 300 € pour aider à reconstruire suite aux dégâts occasionnés par un cyclone.
  • Karibu (« bienvenue » en swahéli) à Kinshasa au Congo : 1 600 € pour aider, par de microcrédits, au retour des enfants de la rue dans leurs familles (moyens financiers permettant logement, nourriture, santé, éducation et formation professionnelle).
  • PSE (Pour un Sourire d’Enfant au Cambodge) : accueil, hébergement, santé, scolarisation, apprentissage jusqu’à l’insertion professionnelle des enfants de la décharge. 1 600 € versée pour aider à la construction d’un nouveau bâtiment de salles de classe destinées à la formation professionnelle des enfants.

dons en matériel :

  • SEMUS : gros électroménager (réfrigérateurs et congélateurs) pour l’atelier froid à Yako (insertion professionnelle de jeunes burkinabé) ;
  • Ecole de Lil Bouré, près de Yako au Burkina Faso : matériel scolaire répondant à la demande du directeur de l’école.

image titre: Questions réponses

Comment je donne ?

Soit j’apporte mes objets à la communauté, soit en prenant rendez-vous pour un ramassage gratuit.

Qu’est-ce que je donne ?

D’une manière générale, je donne tout objet utilisable, réparable ou recyclable : meubles, vêtements, livres, électroménager, bibelots, outillage…

Qu’est que je ne donne pas ?

Je ne confonds pas Emmaüs avec la déchetterie.

Que devient ce que je donne ?

Les objets que je donne sont triés, restaurés ou mis en valeur dans les ateliers menuiserie, mécanique, électroménager, soit recyclés. Ils sont vendus par les compagnons et amis. Les objets font vivre et travailler la communauté ; ils servent aussi à faire œuvre de solidarité : les surplus financiers dégagés par les ventes sont employés à aider des personnes en grande difficulté en France comme à l’étranger.

Mon don est il enregistré ?

A ma demande, Emmaüs peut fournir un justificatif de don, qu’il soit en matériel ou en numéraires.

Peut-on aider d'une autre manière ?

Je peux aussi donner de mon temps pour aider la communauté. Pour ce faire, je prends rendez-vous pour rencontrer l’équipe responsable